Guilhemorand

7 octobre 2013

L’ange ivre

Classé dans : Non classé — guilhemorand @ 2 h 15 min

Mifune meurt blanc, comme un ange. Lavé de la couleur du marais.

Dès la première image de ce marais, l’on comprend qu’il est mort. Le marais ce n’est pas seulement un lieu de vie, et une triste réalité. C’est le coeur des hommes. Le coeur de Mifune. Il est ancré en lui. Jamais un homme seul ne pourra lutter contre autant de malheur, si tous y déversent un déchet.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Fadsara |
Un livre en poche |
Fleurdelacour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Farago
| Abadamfjs
| Elanamizi