Guilhemorand

7 octobre 2013

L’homme bidon ville

Classé dans : Poème — guilhemorand @ 1 h 58 min

Je suis poussé en avant dans une nature.

Paysage floue qui défile

Au coeur de l’arbre l’homme bidon loin de la ville cherche un espace

Sortir, respirer ce gout vert, loin des cheminées, du béton, de la couleur totalisante, je trouve peut-être une vérité

 

C’est en fuyant une chose, en cachant mon regard, sans me retourner, que je vois un jeu des êtres.

Cet alignement entassé, cet ordre du pauvre. À la frontière du mythe la vie crée sa subsistance.

L’homme ville, l’homme bidon. Maintenant nos pauvres n’ont plus de souliers.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Fadsara |
Un livre en poche |
Fleurdelacour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Farago
| Abadamfjs
| Elanamizi