Guilhemorand

7 octobre 2013

Un soleil rouge se lève

Classé dans : Poème — guilhemorand @ 2 h 24 min

Un paysage jaune me fait goûter le soleil à son élévation.

Un amour indien et sauvage, des hommes dansants, des têtes de bisons.

Une sorcière multiple répand le son le plus fort.

Une répétition:

je suis le rouge qui se démarque du jaune pour en faire mon auréole.

La femme au vêtement blanc s’avance.  Elle chante pour moi au pas de l’avenir.

Elle me fait toucher à l’essentiel. L’oubli

Je fuis dans la forêt avec Rameau pour la caresser au rythme de ma pulsion sanguine.

Peut-être un jour à nouveau la paix et l’innocence.

Que ne donnerai-je pas?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Fadsara |
Un livre en poche |
Fleurdelacour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Farago
| Abadamfjs
| Elanamizi