Guilhemorand

7 octobre 2013

Une imagination vide

Classé dans : Poème — guilhemorand @ 2 h 12 min

L’amour ne vient que dans l’imagination.

Jusqu’au premier rêve, elle n’existait pas.

Soudain une idée réelle vient envahir une image irréelle.

Si c’était un espoir?

On doute de soi-même et de sa réalité.

On abaisse les flots bleus qui envahissent le sol et libèrent une puissance incomblée.

Des bas fonds au sommet on tente le voyage

Si l’image seule reste on en vient à douter de la pensée, alors elle devient réalité.

Le sentiment, ce besoin, ayant passé l’épreuve de la tache blanche, gagne son droit à l’obsession.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Fadsara |
Un livre en poche |
Fleurdelacour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Farago
| Abadamfjs
| Elanamizi